Les bons réflexes à adopter en cas de prélèvements abusifs

Les bons réflexes à adopter en cas de prélèvements abusifs
Noter cet article

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter concernant les problèmes de débit sur un compte bancaire . Il peut y avoir des prélèvements abusifs , des débits frauduleux dû à un vol ou une perte de carte bancaire …

Si par exemple vous vous apercevez que des débits frauduleux apparaissent sur votre relevé de compte et que ces débits ont été causés par des pirates informatiques qui ont interceptés vos numéros de carte bancaire votre banque doit vous rembourser à condition que la demande soit faite dans les temps  , il faut signaler le problème au maximum 10 jours après . Par contre si vous vous êtes fait voler ou vous avez perdu votre carte bleu c’est différent en général si la somme n’excède pas un certain seuil il n’y a pas de remboursement , si ce sont des sommes plus grosses là ça peut être différent , après également les cas peuvent varier selon les banques et les assurances prises .

N'hésitez pas à rejoindre le groupe discord 100% comptabilité et économie : https://discord.gg/5dGP8K

Concernant les prélèvement abusifs vous avez le droit de faire opposition sur un prélèvement que vous avez trouvé abusif si le mandat signé entre les deux parties ne précise pas de montant précis . La banque va alors vous rembourser par contre il faut savoir qu’ensuite si cette annulation n’est pas justifiée l’entreprise qui a demandé le prélèvement initialement pourra se retourner contre vous et exiger le recouvrement de la créance .  Il y a une différence entre révocation et opposition , une opposition concerne seulement un prélèvement alors qu’une révocation annule tous les prélèvements suivants . Pour effectuer une révocation vous pouvez le faire de différentes manières , soit en contactant votre banque par téléphone , soit directement sur le site  de la banque , si vous voulez vraiment avoir l’esprit tranquille vous pouvez également envoyer un courrier recommandé avec un accusé de réception .

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *