Concentration verticale et TVA

Concentration verticale et TVA
5 (100%) 1 vote

une concentration verticale c’est le fait pour une entreprise, de contrôler le circuit économique d’un produit en passant de la fourniture des matières premières à la la distribution du produit. Prenons un exemple , une imprimerie qui veut augmenter sa concentration verticale va tenter d’acquérir une entreprise de fabrication de papier étant donné que le papier représente la matière première d’un livre . En aval elle va essayer d’acquérir une librairie pour distribuer les livres qu’elle imprime , ainsi elle sera autosuffisante et n’aura pas besoin d’entreprises tiers .

D’un point de vue comptable la centration verticale  a un impact sur la gestion de la TVA .

On sait que la valeur ajoutée représente la production de l’entreprise moins les consommations provenant de tiers (consommations intermédiaires) , lorsqu’il y a concentration verticale il n’y pas de sollicitation d’entreprises tiers , donc la valeur ajoutée représente la totalité du prix de vente final ,si au contraire il n’y a pas de concentration verticale alors lorsqu’on achète des matières premières au fournisseur on pourra déduire la TVA étant donné que ce dernier aura déjà collecté la TVA de son côté , même fonctionnement pour le distributeur il va pouvoir déduire la tva pendant nous la collectons .

N'hésitez pas à rejoindre le groupe discord 100% comptabilité et économie : https://discord.gg/5dGP8K

On voit donc que lorsqu’on est en présence d’une concentration verticale que le poids de la tva est plus important , on a moins d’occasions d’effectuer de déductions ,il est utile de vérifier dans un premier si ces futurs acquisitions permettront d’effectuer des bénéfices suffisant pour compenser le reste, la question à se poser selon moi est la suivante : a-t-on meilleur temps d’acheter la matière première et ainsi pouvoir déduire la tva ou non au contraire a-t-on intérêt à produire cette matière première car cela va permettre d’améliorer notre bénéfice global ? . Il faut savoir qu’auparavant la TVA ne tenait pas compte des consommations intermédiaires ainsi il y avait davantage d’intérêts à effectuer des concentrations verticales .

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *