Keynes contredit la loi de Say

Keynes contredit la loi de Say
5 (100%) 1 vote

Keynes contredit la loi de Say , pour lui l’offre ne crée pas la demande . Le postulat de base de la loi de Say était que la demande suit la cadence de la production , en effet si un entrepreneur créé un produit il va embaucher des salariés donc ces salariés vont toucher un revenu , cet argent sera ensuite réinvesti directement dans le circuit économique, en effet les personnes vont consommer davantage et le surplus d’argent va être épargné sous forme d’obligation ou autres , cet épargne va donc permettre à des unités économiques de faire des investissements donc de faire augmenter la demande , l’offre et l’emploi . D’après cette théorie donc qui relève de l’approche classique l’offre est le moteur de l’économie .

Malheureusement la crise est apparue en 1929 et a montré les limites de ces thèses classiques et néoclassiques , selon John Maynard Keynes l’offre n’est pas égale à la demande car on oublie de parler de l’épargne thésaurisée . Dans une situation économique incertaine les gens n’ont pas forcément confiance au système économique et préfèrent épargner leur argent sous d’autres formes,  par exemple garder de l’argent liquide sous le matelas ou en lingot d’or dans un coffre fort , la fin de l’étalon or peut également joué un rôle dans cette tendance en effet avec l’étalon or le billets de monnaie ainsi que l’argent scripturale était à tout moment convertible en or donc on avait une certaine confiance dans la monnaie du Pays car la monnaie avait une valeur concrète , maintenant c’est différent la monnaie est à cours forcé le cadre institutionnel a changé a donc changé au fil du temps .

N'hésitez pas à rejoindre le groupe discord 100% comptabilité et économie : https://discord.gg/5dGP8K

Keynes pense donc que la demande joue un rôle primordial dans l’économie d’un pays . Il faut encourager la consommation à travers la mise en place de politiques budgétaires , l’intervention de l’etat permet de résorber plus vite les déséquilibre des marchés qu’avec le système néoclassique , laisser les marchés s’autoréguler c’est prendre le risque de voir la population souffrir inutilement  . En stimulant la demande les prévisions des producteurs seront ainsi davantage optimistes, la demande effective augmente et logiquement la situation économique de l’Etat en question devrait s’améliorer .

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *