La dépréciation des créances

Chaque année les entreprises ont l’obligation d’évaluer la valeur de leurs actifs. C’est le rôle notamment des travaux d’inventaire .Les créances sont des flux à enregistrer dans des comptes de classe 4 ,elles sont donc enregistrées dans le bilan de l’entreprise. Une créance est quelque chose de positif pour l’entreprise car cela veut dire qu’une vente à été effectuée ,c’est donc à inscrire dans la partie gauche du bilan à l’actif. Cet élément positif -donc le fait de détenir une créance sur un client – peut devenir en partie négatif , c’est à dire que le client à qui on a accordé un crédit peut devenir douteux ou litigieux.

Vous êtes libre de rejoindre le discord spécial comptabilité : https://discord.gg/h3uq7k8

Quand un litige ou un doute apparaît il est nécessaire d’estimer la dépréciation de la créance, c’est à dire quelle part de la créance ne va pas être réglée, ce manque à gagner doit donc être sorti de l’actif du bilan, pour ce faire on va donc créditer le compte 491 “dépréciations des comptes de clients” avec le montant de la perte de valeur de la créance. Il faut calculer cette dépréciation sur le montant hors taxe ca en cas d’irrécouvrabilité on pourra récupérer la TVA via le compte 44551 “TVA à décaisser” .

Une dépréciation est donc une opération négative pour la santé financière de l’entreprise ,elle diminue le résultat de fin d’année en effet en contrepartie de l’opération précédente sur le compte 491 il faut débiter le compte de charge 68174 “dotations pour dépréciations des créances” .

Comptabiliser une dépréciation

Compteintitulédébitcrédit
68174 Dotations pour dépréciations des créances D
491dépréciations des comptes clients C

Les années suivantes en cas de valorisation à la hausse des créances il faut effectuer une reprise de dépréciations en créditant le compte 78174 “reprises sur dépréciations des créances” et en débitant le compte 491 , ce cas de figure peut arriver par exemple si la santé financière de l’entreprise cliente s’est améliorée, par exemple imaginons qu’en N-1 le pourcentage de dépréciation était de 60% et qu’en N il soit passé à 40% il faut donc reprendre 20% de la précédente dépréciation . L’objectif est de représenter le plus fidèlement possible la situation économique de notre entreprise .

Comptabilisation d’une reprise de dépréciation

Compteintitulédébitcrédit
491 dépréciations des comptes clients D
78174 reprises sur dépréciations des créances C

Dans le but d’améliorer le suivi ,il ne faut pas oublier également de transferer la créance litigieuse ou douteuse dans un compte spécifique , la créance va rester dans l’actif du bilan mais elle sera simplement dépacée dans un autre compte .

Transfert de client douteux ou litigieux

Compteintitulédébitcrédit
416clients douteux ou litigieuxD
411clientC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *